- C F D C -

MAGAZINE PRATIQUE DU JEUNE CINÉASTE

Une astuce pour tenir vos résolutions facilement et booster votre apprentissage du cinéma

Quelle place donnons-nous à la détermination aujourd’hui ? Quand est-ce que nous nous frottons vraiment à elle ? À cette action particulière de vouloir réellement quelque-chose. Qui demande de prendre une décision consciente et sans retour.

J’ouvre ici une parenthèse : c’est en ayant une énième conversation au sujet des résolutions que cela m’a sauté au yeux. Et ça m’a donné envie de pousser une gueulante. Contre nous tous quelque-part. Contre notre plus grande faille, cette hypocrisie légère qui nous pousse a croire que l’on se connaît. Que l’on sait très clairement ce qui est bon pour nous.

Notre détermination se manifeste fréquemment au même moment : lorsqu’il s’agit de faire valoir quelque-chose, dans l’instant. Ah ce calvaire de la gratification instantané !

C’est dans l’air du temps : ce qui nous importe c’est exclusivement le moment présent. Mais jamais on ne se demande ce que cela donnerait sur le long terme. Si on planifiait une action lointaine avec la même intensité que lorsque l’on veut quelque-chose tout de suite, maintenant.

Bien sur on se heurterait à la notion d’engagement. Vous vous rappelez de cette valeur qui s’étiole d’année en année ? C’est pourtant dingue ce que nous aurions à y gagner. À simplement déplacer notre détermination sur de nouvelles contrées…

Mais pardonnez cette introduction abstraite et braillarde. Je referme la parenthèse. Et je vous invite à continuer cet article un peu digressif sur un sujet bien plus important qu’il n’y paraît.

Cet article a la chance de participer à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’y suis abonné depuis un moment et mon article préféré est celui-ci.

INT/JOUR - Hall d'université -

JULIEN
Tient, alors, tu as pris quelles résolutions pour cette année ?

EMILE
Comme l’année dernière : manger mieux, arrêter de vapoter et m'inscrire à la salle de sport. Et toi ?

JULIEN
Copieur…

Cliché ? Peut-être. Mais pourtant assez proche de la réalité. C’est dommage car derrière l’euphorie collective que génère le réveillon du Nouvel An, vouloir prendre des résolutions est une superbe initiative !

Rituel de sociabilité obligé par les périodes de fêtes, les résolutions de fins d’année servent malheureusement surtout de “gimmick” pour les campagnes publicitaires.

La bonne nouvelle, c’est qu’absolument rien ne vous empêche d’utiliser cet évènement plus consciencieusement.

Remplacez d’abord le très générique « Quelles résolutions vais-je prendre cette année ? » par « Comment vais-je tenir mes résolutions cette année ? ».

Ensuite ? Rien du tout. Il vous faut juste trouver un système infaillible et miraculeux. Une très bonne année et à bientôt … 😉

Et sinon ? Vous pouvez aussi découvrir dans cet article spécial une astuce simple et très efficace pour appliquer vos résolutions. Qui sont une réelle opportunité pour commencer l’année du bon pied et travailler votre volonté sur le long terme. C’est toujours bien plus utile qu’on ne croit. Que vous souhaitiez préparer la Femis, intégrer un BTS ou apprendre le cinéma en autodidacte.

De plus cette technique toute simple regorge d’une multitude d’autres avantages. Grâce à elle, vous allez plus facilement suivre vos résolutions mais aussi vous vider l’esprit, clarifier vos pensées et écrire tous les jours. Alors ? Vous avez deviné ? 🙂

Mettez-vous à tenir un journal de bord. Quotidiennement.

« L’acte d’écrire peut ouvrir tant de portes, comme si un stylo n’était pas vraiment une plume mais une étrange variété de passe-partout. »

Stephen King

1- Le Journal de Bord, une habitude en or !

Avant de commencer, si vous tenez déjà l’équivalent d’un journal de bord quotidien, je vous félicite (car tout engagement dit positif sur le long terme est un acte plus que louable) et vous invite à parcourir l’article malgré tout : je vais y partager des informations (concernant les supports numériques notamment) qui peuvent aussi vous intéresser  !

Pour les autres, vos résolutions de fin d’année sont le point de départ idéal.

Dites-vous d’abord que se mettre à tenir un journal de Bord/Intime/Personnel permet de coucher vos idées sur le papier. En plus d’être vivement conseillé par tous les psychologues de la terre, cela va vous faire réfléchir réellement sur ce que vous pensez. Automatiquement. Dès que vous écrirez une idée, vous aller l’intellectualiser.

Vous voulez tester ? Commencez très simplement avec un résumé concis des objectifs de votre journée. Avec 1 ou 2 phrases, (uniquement ce qui vous paraît important) :

« – Mardi 1er Janvier 2019 –

Aujourd’hui j’ai pris fermement trois résolutions qui sont : résolutions 1, résolutions 2, résolutions 3. »

Et vous répétez cette action tous les jours. C’est très important. Ainsi vous allez créer une continuité, dans votre semaine, vos mois, vos années. Et vous allez facilement visionner vos objectifs, leurs avancées ou non, et le temps que cela vous prend. Grâce a cela, vous atteindrez un équilibre idéal et nécessaire entre le plaisir d’imaginer vos résolutions se réaliser et la peur (souffrance) de ne pas les tenir :

« – Mercredi 2 Janvier 2019 –

Aujourd’hui j’ai rédigé la moitié de mon dossier concernant la résolution 1. Après-demain, je dois allez le déposer. »

De plus, ce petit rapport quotidien va prendre de la valeur au fil du temps. Après 6 mois, 1 an, le fait de pouvoir visualiser l’ensemble des pensées/objectifs que vous avez collecté est émotionnellement assez fort. Et surtout, cela vous donnera une vision d’ensemble exceptionnelle, une meilleur connaissance de vous-même et de ce que vous devez faire et ne pas faire.

Cette astuce toute bête est à l’origine de nombreux changement radicaux dans ma vie. Je tient mon journal de bord depuis bientôt 4 ans. Et cela ne me prend qu’une à deux minutes par jour.

L’ingrédient magique est et sera toujours votre engagement. Exactement comme pour vos résolutions.

Honnêtement, combien de fois avez-vous laissé tomber vos résolutions par négligence, dépit ou désintérêt ?

Concernant le support, vous pouvez commencez par tenir un agenda ou cahier classique. Néanmoins, il est important de choisir quelque-chose que vous trouverez beau (Si, si…).

Sans que ce soit nécessairement un cahier MontBlanc, vous pouvez trouver quelque-chose qui vous plait vraiment et que vous aurez plaisir à ouvrir et relire.

Ce journal va vous accompagner tous les jours, voyez-ça comme un bel investissement sur vous-même.

2- Le journal de bord numérique, une alternative plus que pratique !

Si le journal physique a énormément de charme, le bloc note numérique a clairement révolutionné son utilisation. Par bloc note numérique, j’entends application de prise de notes en ligne.

Celles-ci vous donnent la possibilité de tous centraliser. Votre journal de bord, mais aussi vos notes, documentations diverses, finances, informations personnelles, etc.

Son intérêt principal reste la synchronisation immédiate. Internet est bien un outil exceptionnelle lorsque l’on s’en sert de la bonne manière.

En un claquement de doigt votre journal est consultable et modifiable sur votre ordinateur portable, votre tablette, votre smartphone et même votre montre connectée.

Vous n’avez jamais utilisé d’application de prise de notes ? Essayez donc ! Voici ma sélection des 5 meilleurs supports numériques en ligne :

1- One Note : L’application très complète de Microsoft, entièrement gratuite ! (Parfait pour débuter)

2 Evernote : L’application de prise de notes par excellence, payante mais plus que complète !

3- NoteConnect : Application très visuelle, encore gratuite pour le moment.

4- Simplenote : Application gratuite, principalement faite pour les smartphones.

5- Zoho Notebook : Application gratuite, dans la lignée de One Note en plus basique pour le moment.

Après, le choix du support doit se faire selon votre besoin. Personnellement, je me souviens très bien avoir commencé sur un NoteBook noir de 160 pages à petits carreaux. 🙂

Mais je suis très vite passé au bloc note numérique avec One note parce que j’ai trouvé ça plus pratique. Et plus tard, au vu de mon utilisation, je suis passé sur Evernote.

3- L’expérience One Note, votre journal et son microcosme.

Gratuite, complète et très facile d’utilisation, s’il y a bien une application à télécharger pour tenir un journal de bord, ça serait celle-ci !

Evernote est un cran supérieur en terme de fonctionnalités mais elle reste beaucoup trop cher pour une première utilisation.

Tout d’abord pour installer One Note vous devez ouvrir un compte Microsoft en cliquant juste ici. Ensuite vous devez savoir que OneNote est une application gratuite mais qu’elle ne permet pas un stockage illimité ( 5go maximum).

Cela reste amplement suffisant pour tenir un journal durant plusieurs années, tant que vous n’y incrustez pas trop de vidéos !

L’interface est agréable et simple à comprendre : un bloc-note est constitué de différentes sections et ces sections sont constituées de différentes pages. Vous les utilisez alors comme vous le souhaitez.

Exemple : vous pouvez ouvrir un bloc note que vous intitulerez « Mon Journal de Bord». Et ensuite deux sections intitulées « Journal Intime» et « Planning de la semaine ». Et vous pouvez facilement faire en sorte que vos deux sections interagissent l’une avec l’autre via des liens que vous placez ou vous le souhaitez.

Mais ne vous embêtez pas trop avec les titres et le fonctionnement de ci ou de ça. Tout cela est très intuitif. L’important est juste de trouver votre façon de l’utiliser.

Sur la photo à gauche, vous avez un aperçu de mes différents blocs-notes OneNote avant que je sois sur Evernote. 🙂

Si je suis passé sur Evernote Premium, c’est précisément parce que je me suis rendu comte avec OneNote de tous les avantages d’avoir un journal de Bord numérique.

Petit à petit, cela va booster quasiment tous les aspects de votre vie. Vos objectifs seront plus précis, vos décisions bénéficieront de toute l’attention qu’elles méritent et vos projets verront le jour plus rapidement.

Petit à petit, votre journal deviendra comme un microcosme dont l’impact sera extraordinaire. La preuve est que j’ai fini par investir dans un service payant… 🙂

 ” Sur terre, seule l’écriture permet de tendre vers le tout de son vivant. ”

François Cheng

Vous avez des questions ? D’autres astuces à des fins similaires ? Alors n’hésitez surtout pas à les partager en commentaire ! 😉

Les 3 habitudes à connaître pour étudier le cinéma sereinement

« Réaliser un film, c’est comme écrire Guerre et Paix dans des auto-tamponneuses. »

Stanley Kubrick

Le cinéma est une discipline passionnante et exigeante qui requiert des compétences très variées. L’étudier demande une concentration souvent plus importante qu’on ne croit.

Ainsi, si vous êtes facilement sujet au stress, cela risque de vous handicaper grandement. Je le suis moi-même et je sais de quoi je parle. Vous ne m’entendrez jamais dire que j’ai été le plus zen des étudiants… 😉

Mais j’ai fini par découvrir le pouvoir de certaines habitudes toutes simples qui m’ont grandement apaisé. Elles font aujourd’hui parties de mon quotidien.

Voyons ensemble 3 d’entres-elles que je vous invite vivement à mettre en place dès le début de vos études.

Cet article a la chance de participer à l’événement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. J’y suis abonné depuis un moment et mon article préféré est celui-ci : https://habitudes-zen.net/2016/10-bonnes-raisons-de-se-mettre-au-theatre/

1 – Lisez !

Et voyez cela comme une bulle réconfortante, un moment indispensable à votre apprentissage et votre bien être.

La lecture est toujours une affaire de désir. Il y a ceux qui ont toujours aimé ça et il y a les autres.

Quelque soit votre cas, lisez !

Parce que cela détend et influence directement votre rythme cardiaque. Lire vous rend forcément plus intelligent et agit sur votre état d’esprit du moment.

Commencez doucement, par une vingtaine de minutes tous les jours par exemple. Trouvez un sujet qui vous plait. Et lancez-vous dès maintenant !

Vous n’y arrivez pas ? Vous n’avez pas assez de temps ? Heureusement pour vous depuis quelques années, le livre audio est en plein expansion ! Un smartphone, des écouteurs et c’est parti !

Essayez tout de même de privilégier son utilisation surtout pour les livres pratiques sans abandonner totalement le support papier.

Mais si vous partez de loin, l’audio est idéal pour vous familiariser avec la lecture. Et les bienfaits seront les mêmes !

Personnellement, j’ai toujours deux lectures en cours. Un livre pratique sur un domaine particulier ( Je fini Le marketing du cinéma de Jean-Francois Camilleri en ce moment ) et un livre de fiction ( j’ai commencé L’outsider de Stephen King la semaine dernière ). Dans la journée je vais naturellement aller vers le livre pratique et le soir, c’est souvent la fiction. 🙂

« La lecture est réellement une seconde éducation qui supplée à l’insuffisance de la première. »

Pierre Choderlos de Laclos

2 – Courez !

Et voyez cela comme un challenge vivifiant pour trancher avec les tracas du quotidien.

« Parce que faire du sport, ça va m’aider à apprendre le cinéma, peut-être ? »

Absolument. Courir va d’ailleurs t’aider dans tout ce que tu entreprends.

Bien entendu, on parle ici d’exercices physiques en général. Si vous préférez la piscine ou les pompes plutôt que la course, libre à vous. Néanmoins courir est assez facile à mettre en place (pas besoin d’équipement particulier) et a l’avantage de pouvoir être pratiqué un peu partout.

Durant mes études de cinéma, cela m’a énormément manqué. Prendre soin de son corps est indispensable. Pas seulement pour avoir bonne mine durant l’été, mais surtout parce que le corps et l’esprit sont irrémédiablement liés.

L’exercice physique et en particulier la course vous permet de prendre soin de vous, de trancher avec votre quotidien et d’aérer votre esprit en donnant à vos problèmes un nouvel angle.

Essayez une fois au moins ! Vous verrez que c’est juste ce premier pas (souvent un peu difficile) qui change tout.

Le sport facilite votre production d’endorphine et augmente la capacité de concentration. Ainsi, dans l’heure qui suivra votre exercice, vous allez atteindre un état de calme intérieur hallucinant, empli d’énergie positive !

Et rien que pour revivre cette expérience, il y a des chances que vous souhaitiez recommencer. Car c’est réellement un sentiment extraordinaire, propice au travail et à l’élaboration de vos projets.

« Le sport est une évasion complète de la vie. »

François Hertel

3 – Visualisez !

Et découvrez la puissance exceptionnelle de l’imagerie mentale.

La visualisation est une notion technique assez complexe qui est utilisé en PNL (Programmation Neuro linguistique), particulièrement par les sportifs de haut niveau. Il s’agit de visionner mentalement l’aboutissement de notre objectif.

Dans le milieu du cinéma, le chemin peut s’avérer long et compliqué. Il est donc préférable de s’y préparer.

Avant d’être paralysé par l’angoisse et l’incertitude, commencez par apprendre à voir sur le long terme. Pas seulement en comprenant le principe de ce que je viens de dire, mais en essayant de l’appliquer réellement.

« Ah oui ? Mais d’abord voir sur le long terme, qu’est ce que ça veut dire ? »

Tout simplement qu’il va falloir décomposer : fixez-vous différents objectifs à court terme afin qu’ils vous conduisent à votre but ultime.

Simple en théorie mais beaucoup moins en pratique. C’est précisément pour ça qu’intervient le concept de la visualisation.

Visualiser, c’est définir votre objectif avec le plus de détail possible. Et s’imaginer en train de l’avoir réussi.

Après ce succès acquis, comment êtes-vous ? Comment vous sentez-vous ?

Ensuite, une fois que votre image mentale est créée, votre cerveau va tenter par tous les moyens de trouver comment la réaliser. Plutôt magique, non ?

Essayez de le faire même si vous n’êtes pas convaincu. Car l’essence de cet exercice est profondément lié à la répétition mentale et c’est en travaillant régulièrement votre imagination que vous y arriverez convenablement.

« L’imagination est plus importante que la connaissance. La connaissance est limitée alors que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution. »

Albert Einstein

4 – L’habitude bonus !

Non vous n’avez pas rêvé. L’intitulé mentionne bien trois habitudes pour étudier sereinement le cinéma. Mais pour les plus motivés d’entres-vous, en voici une quatrième : consultez ce blog régulièrement… 😉

Et plus sérieusement ? (ré)apprenez a utiliser internet.

4,12 milliards d’utilisateurs étaient recensés en 2018. Cyber-intimidation, diffusion des informations personnelles, addiction aux likes et temple de la procrastination, bienvenus dans l’ère angoissante du 21ème siècle ! Et quoi de plus stressant que de perdre toutes ses soirées à regarder vidéo après vidéo, des choses qui ne nous inspirent pas réellement ? Que d’actualiser une photo à l’infini pour découvrir combien de coeurs elle va récolter ?

Néanmoins, n’en voir que les méfaits serait dommage et vous priverait d’un levier formidable dans votre apprentissage du cinéma. Internet est un outil exceptionnelle pour qui sait bien s’en servir.

Prenez conscience d’abord que l’ensemble des réseaux sociaux, les sites d’actualités, les forums, les services de streaming vidéo, l’industrie du X et beaucoup d’autres domaines du web sont à prendre avec énormément de recul et de précaution.

Ensuite gardez bien en tête ce que j’appelle le paradoxe du web : formidable et stimulant quand on l’utilise pour gagner du temps. Mais aliénant voir dangereux quand il devient notre passe-temps.

Internet n’est pas uniquement une extension de votre télévision. Utilisez-le comme un outil riche et miraculeux au service de votre vie.

Par exemple, vous voyez la fonctionnalité Temps d’écran sur l’iPhone ? Grâce à elle, je contrôle mon utilisation de Facebook à 30 minutes maximum (largement suffisant) par jour depuis plus d’un an. L’application calcule mon temps de navigation et me rappelle avec une notification lorsque le temps est écoulé.

Il est aujourd’hui très facile de contrôler son temps de navigation en l’analysant avec des logiciels gratuit tel que history trends unlimited ou StayFocusd. Essayez-les dès maintenant !

Cela permet de lutter contre la procrastination et de gagner un temps précieux sans effort.

Enfin ne tombez pas dans la surinformation bête et méchante : prenez plaisir à rechercher puis à confronter constamment vos sources.

Avec ces astuces simples, Internet peut booster votre apprentissage du cinéma de manière significative. Et vous améliorerez facilement votre productivité et votre sérénité !

« Si, en effet, Internet a beaucoup à offrir à qui sait ce qu’il cherche, le même Internet est tout aussi capable de compléter l’abrutissement de ceux et celles qui y naviguent sans boussole. »

Laurent Laplante

Si vous pratiquez d’autres habitudes a des fins similaires ou que vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à le partager en commentaire ! 😉

© 2020 – C F D C –

Theme by Anders NorenUp ↑